Voyage au coeur de la French Tech

L’action se passe à TheFamily, un des hauts lieux de la French Tech. A deux pas de la Bastille, dans une ambiance très startup: grande verrière centrale avec palmiers aux quatre coins, bibliothèque avec les derniers bouquins à la mode chez les geeks (la bio de Steve Jobs par exemple), phrases inspirationnelles postées sur les murs et colonnes (citations de Einstein, Think Wrong avec Wrong écrit à l’envers, extraits de livres sur les startups… en anglais of course). Il s’agit d’un UXcamp organisée par le site impots.gouv.fr. Les participants sont en majorité de l’administration des finances, certains de startups, d’autres de l’etalab – comprendre état-laboratoire (mission: coordonne l’action des services de l’État et de ses établissements publics pour faciliter la réutilisation la plus large possible de leurs informations publiques). L’idée ? Trouver de nouvelles idées, proposer, penser autrement, pour élargir/humaniser/moderniser la relation des Finances Publiques avec le public en général, et le site impots.gouv.fr en particulier. Une journée, des équipes entre 2 et 6 personnes, pas de gagnant, chaque équipe propose un pitch de 4 minutes à la fin, tout le monde à droits aux applaudissements et aux félicitations. Plutôt sympa donc.

thefamily-620x252

Les équipes se forment après un petit brainstorming, où chacun apporte ses idées. Certains proposent des concepts de coffre-forts numériques, de payement des impôts par portable.  Je m’intéresse plutôt à l’interface que je connais le mieux, la déclaration de revenus. Je suis en équipe avec 3 développeurs du ministère des finances. Le sujet, repenser l’interface. On passe pas mal de temps sur le niveau de détail à donner à la page principale: le débat s’installe entre simplicité de mise en page contre réduction du nombre de clics. Un de mes compagnons est favorable au payment one-click à partir de la page d’accueil du site. Pour moi, payer une amende est un acte suffisamment grave pour justifier de se rendre sur une page avant de la valider, ce qui a l’avantage de simplifier l’aspect de la page principale.  Plutôt que de prolonger le désaccord, je décide de traiter un sujet connexe mais suffisamment différent pour être complémentaire: la déclaration de revenus sur mobile. Ci-dessous, un résumé du pitch de fin de journée.

Le pitch

Aie aie aie!

Je n’ai pas payé mon deuxième tiers, et j’écope d’une majoration de 10%… En plus, si j’avais su, j’aurais déclaré les 700 euros de la chaudière.

Pour éviter ce genre de situation, il faut d’abord fournir un tableau de bord pour piloter la relation avec les impôts. Voici un petit cahier des charges:

  • Pour éviter de rater un payement, je dois pouvoir me rende compte en moins d’une seconde de ce que dois faire et pour quand,
  • Pour ne pas oublier de déclarer des réductions, le site doit poser des questions, en fonction des déductions probables vu la situation du contribuable (s’il vient de déménager, il est possible qu’il ait encouru des travaux).

Ci-dessous la solution proposée lors du pitch:

  1. Le 1e écran présente les échéances à venir, avec la date écrite en gros (je n’ai pas mis l’année, parce que si l’année est pertinente c’est plus une urgence…)
    Si le système a des suggestion à faire au niveau de réductions possibles, elles apparaissent dans la zone “Communication”
  2. Le 2e écran présente une vision globale de ma déclaration. On voit quelles rubriques contiennent des déclarations, et combien de champs sont remplis. A remarquer que la plupart des salariés commencent avec une déclaration pré-remplie, donc cette formule leur permet de voir tout de suite à l’ouverture quelles sont les parties qui contiennent de l’information. Comme ça si par exemple j’ai fait un don à une œuvre, je vois tout de suite qu’elle n’est pas déclarée, puisque la rubrique Dons reste en gris. Les rubriques sont classées par ordre de fréquence de remplissage décroissant; c’est pour ça que la rubrique ISF se retrouve en bas. La rubrique Payer moins? offre des suggestions en fonction de la situation du contribuable.
  3. Le troisième écran présente les champs de déclaration eux-mêmes. Aussitôt rempli, un champ change de couleur de fond, et la somme apparait en orange. On comprend que le code couleur est cohérent avec celui des nombres de rubriques renseignées du 2e écran.

 

declarationMobile

Mes commentaire 1 semaine après:

  1. Premier écran: en relisant je me dis qu’il serait peut-être préférable de regrouper “Mes factures” et “Mes déclarations” en une seule rubrique “A faire”, avec les entrées triées par ordre de date. Ça aurait l’avantage de présenter les choses à faire dans l’ordre. Il faudrait faire des tests utilisateurs.
  2. 2e écran: Ici j’ai pris un peu une solution de facilité, dans la mesure où dans une interface réelle le nombre de rubriques serait plus important, imposant à l’utilisateur de swiper vers le bas pour tout voir. On pourrait peut-être mettre les champs renseignés en tête de gondole, mais ça aurait l’inconvénient que l’ordre des rubriques changerait quand on rempli un champ dans une rubrique vierge jusque là.

 

 

July 2, 2014
single-ergonomie.php

Vos commentaires sont les bienvenus

Your email address will not be published. Required fields are marked *

footer.php