Le tri par cartes pour structurer l’information

Le tri par cartes permet de répondre à la question: quels sont les liens, dans l’esprit des utilisateurs, entre les différents éléments d’une interface, d’une documentation, ou d’un site web? En bref, il s’agit d’inscrire sur des cartes (type carte de visite) le nom de modules d’information ou d’action accessibles, et de demander à des utilisateurs potentiels de les regrouper par affinité.

Le tri par cartes permet de découvrir des liens logiques parfois insoupçonnés entre différents sujets qu’on aurait pu ignorer, et aussi de comparer différents avis sans avoir l’effet déformant des logiques de discussion en réunion, où un argument peut remporter l’unanimité non pas grâce à sa justesse, mais par l’autorité ou la conviction avec laquelle elle est défendue. Je expérimenté cette méthode dans des cas où les personnes testées étaient déjà familières avec l’information en question, ce qui avait l’avantage qu’ils comprenaient plus facilement le contenu des cartes.

Par contre, le tri par cartes ne répondra pas à la question “quelle est la meilleure structure dans le cas de mon logiciel/doc/site web?”. Il faudra après arbitrer entre les différentes solutions. Les résultats sont plutôt qualitatifs que quantitatifs, le but n’est pas d’établir des statistiques mais de faire des choix en tenant compte d’une gamme plus large de points de vue.

Voici une recette:

  1. Découper l’information en modules
    chaque module correspond à un sujet à traiter ou une action ou une information de base. Bien sur, à ce niveau, il faut faire des choix qui détermineront l’issue de l’enquête. Rappelons qu’il ne s’agit pas d’une méthode statistique ou scientifique.
  2. Pour chaque module, faire une petite carte avec un titre et une brève description. Eviter de “vendre la mèche” en
  3. Demander aux testeurs de regrouper les cartes par tas, et de donner un titre à chaque tas
    astuces:
    * donner à chaque carte un identifiant facile à noter
    * donner au testeur une feuille A3 sur laquelle il peut placer les cartes. Il pourra ensuite tracer un rond autour de chaque tas pour marquer le titre. Les résultats seront plus faciles à noter
  4. Noter les résultats avec son traitement de texte préféré
  5. Comparer les résultats des différents utilisateurs. Voir si des consensus se dégagent. Comparer les différentes approches. Peser le pour et le contre. En fin de compte, ce sera à vous de décider comment structurer l’information, mais votre choix se fera avec une meilleure connaissance des mécanismes d’association possibles. Ce qui vous parait logique à vous peut ne pas l’être pour d’autres.
May 8, 2014
single-ergonomie.php

Vos commentaires sont les bienvenus

Your email address will not be published. Required fields are marked *

footer.php