La nouvelle bible des managers

Si vous travaillez dans le logiciel et que vous n’avez pas entendu parler de ce livre, il y a des chances que votre chef l’aie lu. Il est parait-il obligatoire pour les managers de General Electric… Cette raison suffit pour justifier le prix du livre – qu’on soit d’accord ou non avec ses théories. Quand vous discuterez avec votre chef, en vous appuyant sur son contenu, vous ferez passer plus facilement vos arguments.

theleanstartup

Bon, mais – me demanderez vous – quel rapport avec l’ergonomie, censé être le sujet de ce blog? Eh bien l’auteur place une grande importance dans la connaissance des utilisateurs, et fait la part belle aux techniques de l’investigation sur le terrain, aux tests utilisateurs, et à la création de personas.

Pour résumer le contenu: le terme startup est défini au sens large, comme toute instruction humaine destinée à créer un nouveau produit ou service dans des conditions d’incertitude extrêmes. Dans de telles conditions, le but premier n’est pas de sortir des bons produits bien développés et bien finis. Ce n’est même pas de gagner beaucoup d’argent rapidement. Puisqu’on est dans l’innovation, qu’on ne sait pas à l’avance où on va, le premier but est d’apprendre, de comprendre le marché, le terrain sur lequel on s’engage. Et le seul moyen de réellement apprendre et comprendre le marché, les utilisateurs, c’est de sortir le plus tôt possible une version de notre produit, pour tester les aprioris sur lesquels est fondée notre entreprise, les idées géniales de départ. Une fois qu’on aura compris par quel bout prendre le marché, gloire et fortune seront à nous. Le livre est plein d’exemples de sociétés aujourd’hui riches et célèbres qui un temps ont peiné à définir leur public, leur business model, le contenu de leur produit, mais qui par l’observation du comportement de leurs utilisateurs, par le recueil de métriques, sont parvenues au jackpot.

On définit pour cela le produit minimum viable (Minimum Viable Product), c’est à dire le plus dépouillé qu’on puisse livrer aux utilisateurs. On doit pour cela enlever tout ce qui dépasse, tout un tas d’idées géniales qu’on a eues mais dont on peut se passer pour l’expérience minimum (pour les nuls en anglais, lean signifie maigre dans la langue de Shakespeare). En présentant cette nouvelle version rapidement, on peut recueillir rapidement du feedback pour voir si on est sur la bonne longueur d’onde – certains même testent plusieurs expériences en même temps. Et pour comprendre les réactions de clients, pour retourner aux sources de son business model, quel meilleures méthodes que les techniques développées par les ergonomes?

April 20, 2014
single-ergonomie.php

Vos commentaires sont les bienvenus

Your email address will not be published. Required fields are marked *

footer.php